dimanche glacé 2016!

Fantastique dimanche festif à la Scierie du Lançoir pour la fin d'année 2016. Sans neige mais un bon froid malgré tout qui a su conserver la glace quelques jours.

8 commentaires

Bonne route!

Un an plus après le premier round de l'aménagement, une deuxième phase rend confortable ce transporter: coins cuisine, rangements, plateau vagabond, un tabouret errant...

Bonne vacance, bonne route et bon ride!

0 commentaires

des mercredis enneigés!

Francis Cuny et moi étions à la station de ski Ventron l'Ermitage tous les mercredi de Février afin d'animer l'atelier "bonhomme de neige", igloo, château et autres créations de neige.

Joyeuses aventures!

4 commentaires

sculpture de neige

Malgré un temps capricieux, nous avons relevé le défi! Nous nous sommes tourné vers la création d'un intérieur plutôt que de définir le volume extérieur. Dans toute cette neige, nous avons incrusté de la glace. Grâce à la chaleur de deux mains, la glace laissait place à la lumière et la communication entre les deux galeries blanches. 

0 commentaires

Vernissage

Joli vernissage à la boutique/galerie Trajectoire à Épinal ou j'ai eu l'honneur de présenter trois sculptures sur bois au coté de Karine Henrot Baumann et Fabian Delacote.

 

Merci à toutes et tous.


10 commentaires

Un dimanche glacé

Superbe dimanche:

À l'occasion du marché de Noël de la scierie du Lançoir, Francis Cuny et moi avons sculpter la glace malgré des températures tristement chaude. Les oiseaux de Francis avaient franchement une envie folle de s'envoler librement. Quant à moi, je me suis essayer à adapter la sculpture "réflexion" dans cette matière nouvelle à mes yeux.

 

La glace: un drame fascinant.

L'objet sculptural est incroyablement vivant:  les flux d'air creusent, les détails saillants se polissent, les arêtes vives s'arrondissent et deviennent plus ou moins courbe, les différents blocs en contacte se soudent les un aux autres. des ligne blanche brisent la transparence de la matière puis d'étranges motifs apparaissent en surface. Rongée, la silhouette centrale est mutilé et prenant son envole. L'ensemble dérive vers l'ovoïde pour rejoindre, au grès des températures, la rivière la plus proche.

6 commentaires